Australie 2019 : participation confirmée

Le directeur opérationnel de la télévision publique australienne, M. Michael Ebeid (ci-dessus), a confirmé la nouvelle : la SBS participera bien au Concours Eurovision 2019. Le diffuseur a donc bien été invité par l’UER et l’IPBC.

Selon M. Reid, la principale nouveauté résidera, comme annoncé, dans un processus de sélection renouvelé. Les membres de la délégation souhaitent tourner la page des sélections internes et impliquer plus activement les Australiens.

M. Reid souligne cependant que la SBS n’a pas les moyens de lancer une sélection à grand spectacle, s’étalant sur plusieurs mois. Par ailleurs, le diffuseur ne souhaite pas être représenté par un artiste débutant. La SBS veut s’en remettre à un artiste confirmé, ayant une bonne expérience de la scène et étant soutenu par une équipe de professionnels.

La SBS communiquera tous les détails nécessaires dans les prochaines semaines. Le diffuseur est pour l’heure en discussion avec les maisons de disques australiennes. À suivre…

 

(16 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Très bonne nouvelle ….pour moi….Australie envoie toujours des candidats super pro…..

  2. Moi je reprendrais le beau Guy Sébastian…trop mignon lol et quel pro….

    • steven on 2 octobre 2018 at 09:30
    • Répondre

    Bravo Australie ma meilleure chanson de ce pays reste pour l instant Australie 2018 j ‘adore Jess vient ensuite DAMI

    • Pascal on 2 octobre 2018 at 10:48
    • Répondre

    Très content du maintien australien. Si une sélection nationale est mise en place, ce sera encore mieux.

    J’ai lu que l’Eurovision Asie avait du plomb dans l’aile à cause de difficultés organisationnelles…on devrait alors garder l’île continent parmi les concurrents de L’ESC de nombreuses années encore.

    • Kris.b on 2 octobre 2018 at 13:35
    • Répondre

    Je n’ai jamais été contre l’invitation de l’Australie. C’est très bien. Belle idée d’ouverture. Néanmoins, pourquoi pas les autres ? Je pense bien sûr au Kazakhstan et leur Q-pop. Vraiment dommage de s’en passer. Un « turn over » annuel serait intéressant.

    Pascal, si tu curieux (comme beaucoup d’entre nous) de voir se concrétiser l’Eurovision Asie, je te recommande de rester connecté. Un article rédigé de ma main devrait paraître ce mois-ci et te fera probablement patienter 😉

      • Pascal on 2 octobre 2018 at 13:59
      • Répondre

      J en prends bonne note Kris. Merci pour ton implication ici !

    1. Pourquoi pas les autres ? Parce que les autres n’ont pas de passé avec l’Eurovision. L’australie diffuse le concours depuis 1983 quand même. Ce qui prouve l’attachement du pays à l’Eurovision. Le Kazakhstan c’est pas la même chose, ils veulent juste se servir du concours pour s’ouvrir au monde, un peu comme l’Azerbaïdjan.

        • Kris.b on 2 octobre 2018 at 19:41
        • Répondre

        Je ne nie pas l’implication de l’Australie depuis plus de 35 ans et je ne conteste pas sa participation. Elle apporte de la nouveauté depuis 2015.
        J’ai évoqué le Kazakhstan comme j’aurais pu en citer un autre. En ce qui le concerne, je soulignais uniquement l’intérêt musical du pays pour le concours. Le politique est laissé de côté.

        1. Ben justement, je suis pas sûr que le Kazakhstan a beaucoup d’intérêt pour le concours. Je pense juste que pour eux, c’est une vitrine dans laquelle ils aimeraient être exposés, tout simplement.

          Comme l’Azerbaïdjan, ils ont déjà posé candidatures pour l’organisation des JO et autres compétitions internationales, en vain. Alors pour eux, l’Eurovision c’est une brèche dans laquelle ils peuvent s’engouffrer pour se montrer, essayer de gagner et organiser l’événement. Peut-être que je suis un peu trop cynique envers ce pays, et peut-être que je me plante sur leurs intentions, mais c’est comme ça que je vois les choses.

            • Francis A. on 2 octobre 2018 at 23:22

            Bah je ne vois pas bien pourquoi le Kazakhstan n’aurait pas le droit de s’exposer au monde entier pour se faire connaître. Ca ne peut être que positif pour les ressortissants de ce pays. Qu’importe les intentions des dirigeants.

            Après, si on refuse à certains pays de participer, on ne peut pas leur reprocher de ne pas avoir de passé commun avec le Concours, je trouve.

  3. Contente de les voir de retour ! J’espère une invitation kazak après l’Eurovision Junior, pour 2020.

    • Adi025 on 2 octobre 2018 at 19:42
    • Répondre

    Je vais être content pour l’Australie et mettre de côté le fait que ce pays participe à un concours européen alors qu’il se situe à l’autre bout du monde ou encore que ce pays soit toujours sur-estimé par le jury européen donc bonne nouvelle l’Australie est toujours là (et je pense qu’il va rester présent) 😀 J’adore « Sound Of Silence », un vrai chef-d’oeuvre <3

  4. – Vous connaissez mes réticences sur la présence de l’Australie à l’Eurovision, mais, il serait évidemment absurde de l’exclure maintenant après quatre de présence… Donc, tant mieux si elle a été invitée et espérons que le mode de sélection soit attractif.

    • YoannB on 3 octobre 2018 at 08:24
    • Répondre

    Que l’Australie participe, ca me fait super plaisir, ils ont envoyé des artistes jusque là très talentueux à mon goût et font preuve de supers résultats (2018 excepté…)
    Le seul point qui me chagrine, ça serait qu’ils gagnent! C’est nul de réagir comme ça, mais j’aime l’idée que le concours de l’année suivante s’organise dans une ville de pays gagnant… Ca fait aussi l’intérêt du concours… Et on sait que l’Australie ne pourra pas accueillir l’édition en cas de victoire… car trop loin et du coup, trop cher pour certains pays…
    Donc je reste quelque part, assez mitigé. Mais je les aime quand même ^^

  5. Ce n’est pas une question économique. C’est juste à cause du décalage horaire pour la diffusion des demi finales et finale car quand il est 21h chez nous ,il est 5h30 du matin en Australie 🙂

      • Kris.B on 3 octobre 2018 at 20:18
      • Répondre

      Je suis prêt à me lever à 4h du mat’ pour assister à mon événement préféré de l’année, dans mes pantoufles et devant mon bol de café 😉 Qui ne le serait pas ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :