Australia Decides 2019 : Loreen et sondage

Ce samedi, aura lieu la toute première sélection australienne pour l’Eurovision ! Un événement attendu et qui concentrera notre l’attention. Sakis vous présentera chaque jour les portraits des dix artistes en lice pour représenter l’Australie à Tel Aviv. Quant à nous, procédons à l’évaluation des chansons proposées à cet Australia Decides 2019 et confrontons nos opinions.

LES LOREEN

Commençons par mon avis personnel sur la question. Bien entendu, cela n’est que mon opinion subjective sur la question. Si vous différez en la matière, exprimez-vous dans les commentaires.

Loreen est comblée, Loreen est aux anges. Cette sélection ne comporte aucune mauvaise chanson, aucune faute de goût, aucun temps mort.

ALFIE ARCURI – To Myself

Belle ballade à message sur l’acception de soi. Nostalgie et émotion, puis progression vers la rédemption. Très « Australie à l’Eurovision ». Formule éprouvée, interprète professionnel et convainquant. Bon produit, bien fini. Mais commence à être du réchauffé. Déjà entendu vingt fois de la part de l’Australie au Junior et au Senior. Moment venu pour une proposition nouvelle, audacieuse, sortant des sentiers battus. Mais très bien pour une première sélection télévisée. Rassurera les téléspectateurs craintifs.

AYDAN CALAFIORE – Dust

Autre ballade, plus marquée, plus néo-rétro. Composition intéressante, classique dans le bon sens du terme. Voix marquante, autre interprète professionnel. Proposition susceptible de plaire au plus grand monde. Reste assez classique tout de même. Pas d’effet de surprise, pas d’angle aigu musical susceptible d’accrocher l’attention des téléspectateurs durant trois minutes. Pourrait prendre vie sur scène dans les conditions du direct. Difficile de trancher, à voir et à méditer. Représenterait l’Australie avec honneur si choisi.

COURTNEY ACT – Fight For Love

Proposition commerciale qui aurait fait les beaux jours du Melodifestivalen dans les années 2000. Morceau bien produit, honnête, point honteux, ni ridicule. Interprète haut en couleurs, susceptible de marquer les esprits. Mais résultat sans saveur, ni originialité. Très générique et anonyme. Bien pour les fans de Courtney et le Drag Race. Hélas, manque d’audace. Paradoxal au fond. Aurait dû creuser la piste de Fuego ou de Toy, au lieu de recopier vieille formule toute faite. À réserver pour futur album de Courtney.

ELECTRIC FIELDS – 2000 And Whatever

Justement, ici, prend le parti de l’innovation, de l’audace, de l’expérimentation musicale. À des années-lumière de ce que propose l’Australie au Concours. Rien que pour cela, mériterait son billet pour Tel Aviv. Excellent morceau à la croisée des genres, ethnique, pop, électro. Et pourtant, accessible et mémorable. Interprètes expérimentés. Avec bonne mise en scène, pourrait aller très loin dans la compétition. Intéressant aussi, car susceptible de donner une image renouvelée de l’Eurovision et l’apparenter aux grands festivals de musique électro. Un choix nécessaire pour l’Australie et le Concours.

ELLA HOOPER – Data Dust

Bel hommage au rock des années 80. Morceau bien produit, rythmé, énergique, plaisant, susceptible de plaire aux nostalgiques et aux autres. Interprète professionnelle, enjouée et rigolote. N’apporte hélas rien à l’Eurovision. Épuise rapidement ses effets et ne subjugue pas. Déjà entendu, déjà vu. À nouveau, ne serait pas un choix honteux ou répréhensible, mais n’avancerait pas beaucoup l’Australie à Tel Aviv. Bref, bien, mais il y a mieux que ces trois minutes.

KATE MILLER-HEIDKE – Zero Gravity

Autre proposition étonnante et retenant l’attention dès la première note. Morceau à tiroir, entre pop, électro et lyrique. Chaque section délivre sa surprise. Emporte dans voyage musical interstellaire. Cerise sur le gâteau : à des allures de plaisir coupable, sans l’être, car ni ringard, ni trop kitsch. Explosera certainement dans les conditions du direct et pourrait propulser Australie très loin. Vois déjà Eurofans, jurés et téléspectateurs lambda aux pieds de Kate. Candidate sérieuse à la victoire. Excellent choix potentiel.

LEEA NANOS – Set Me Free

Morceau électro-pop aux sonorités à la fois contemporaines et réminiscentes des années 80. Néo-rétro-contempo faisant mouche dès la première note. Atmosphère planante, ensemble mémorable, interprète magnétique. Reste accessible. Légère facilité tout de même, mais tellement frais que pardonnable. Autre proposition innovante et remarquable, offrant de nouvelles perspectives à l’Australie. Susceptible de faire taire bien des contempteurs du Concours et surtout, de rencontrer un véritable succès commercial en-dehors de l’Euromonde. Autre choix majeur.

MARK VINCENT – This Is Not The End

The phantom of the opera is neeeeeaaaar… Plongeon au coeur d’une comédie musicale à la Andrew Lloyd Weber. Voix superbe, interpète remarquable, grande classe, chapeau bas. Morceau répondant aux canons du genre. Ni surprise, ni tromperie sur la marchandise. Les amateurs seront aux anges, les autres attendront poliment la fin de ces trois minutes. À titre personnel, trouve cela pompier et peu original. Très bien pour une sélection nationale, pour la diversité musicale, la présentation des talents australiens. Mais autres concurrents avec propositions plus intéressantes. Repartira cependant la tête haute, car ne démérite pas.

SHEPPARD – On My Way

Crie « Australie » à chaque note. Morceau très très australien, dans la lignée des précédents. Très bien produit, très contemporain, parfait à l’oreille, ravira les Eurofans du monde entier. Beau message, très bons interprètes, taillé pour l’Eurovision. Manque cependant de surprise et d’audace. Gentil, poli, propret, alors qu’on attend un morceau qui étonne et fissure l’écran. Seul reproche possible, car ferait un très bon représentant australien. Mais à nouveau, il y a, à mon sens, plus intéressant dans cette sélection.

TANIA DOKO – Piece Of Me

Estampillé « Made in Australia ». À nouveau, reprend tous les options classiques d’une proposition australienne à l’Eurovision. Très bien en soi, mais (bis repetita…) ne fera pas avancer la cause du pays au Concours. De ce qu’on entend, bien produit, honnête, susceptible de bonne transposition à l’écran et en direct. Hélas, stylistiquement timide. Manque de poivre, de piment, de pili-pili. À placer sur futur album de Tania, entre deux morceaux plus emballants.

Pour un coup de maître… La télévision publique australienne nous offre une sélection de luxe, preuve supplémentaire de son engagement envers l’Eurovision. Si seulement tous les autres diffuseurs participants se donnaient autant de peine…

Le plus difficile sera ici de départager les candidats et de ne choisir qu’un seul vainqueur. Certainement, les prestations vocales et les mises en scène, dans les conditions du direct, éclaireront mieux les téléspectateurs et les jurés australiens. Il n’y a de toute façon aucun mauvais choix.

Quant à moi, spontanément et à titre personnel, je retiendrai Leea Nanos. C’est la proposition qui m’a le plus frappé à première écoute, celle que j’écoute en boucle, celle qui me ravit de toutes les façons imaginables. J’adore cette chanson, elle illumine ma saison 2019.

Néanmoins, en prenant du recul, je me demande si l’Australie ne jouerait pas une meilleure carte en envoyant Electric Fields à Tel Aviv. Ce serait un choix audacieux, innovant, remarquable et remarqué. De quoi décoiffer les ménagères belges, les jurés saint-marinais et les retraités tchèques, qui au fond, n’attendent que ça…

LE SONDAGE

À votre tour à présent de vous exprimer ! Donnez-nous votre avis.

Sur ce, rendez-vous samedi pour la grande finale !

(20 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • pasque75 on 4 février 2019 at 10:54
    • Répondre

    Je suis d’accord avec Pauly, cette sélection est exceptionnelle.

    Pour l’impact sur le concours j’aimerai qu’Electric Fields l’emporte. Ça dynamiterait le concours , trois minutes magiques…

    Au niveau de mes goûts, mon podium serait composé de Leea Nanos, Kate Miller Heidke et Aydan.

    Le niveau est tel qu’Alfie Alcuri et Sheppard que j aime beaucoup ne sont que 5 ème et 6 ème (derrière Électric Fields).

    Pour la victoire les pronostics semblent indiquer une lutte à trois entre la diva Kate Miller Heidke, Électric Fields et Sheppard. Ces derniers ont visiblement une énorme base de fans et leur titre a été très bien accueilli par les radios locales.

    Je serai un peu déçu qu’ils gagnent, leur morceau manque d’audace.

  1. Pour l’intérêt du concours j’aimerais aussi qu’Electric Fields aille à Tel Aviv.

  2. Sacré nouvelle!!!je viens d apprendre que suite à des propos pro Dieudonné et anti Israel Bilal pourrait cèdé sa place à Seemone !!!!!!!Fake news???Desolé d utilisé la rubrique australienne mais l info est trop importante!!!!La TV montre une vidéo où Bilal se moque des attentats de Paris!!!!!!!!!

    1. Mon cher Steven….pour l’instant rien d’officiel….billad…..comme tu dis aurait poste des tweets quand il était jeune…qui ne passe pas et on a trouve une vidéo de lui…on soit disant il se moque des attentats…. Après selon ses dires….cela n’est pas vrai ….donc….voilà..mais la politique s’en mêle d’un cote il y a des politiques qui le soutiennent comme Benoît hamon….et un autre qui demande sa destitution comme monsieur Leroy LR..qui a écrit une lettre ….envoyé ….ce matin…selon l’article…du site 20 mn…je ne peux t’en dire plus…

      Je suis triste de cette affaire….enfin je regarderais cela…un peu plus près….bonne journée a toi steven

    2. Je pense que ce sont seulement des rumeurs et même si c’était vrai, je suis sûr que « Roi » restera la chanson de la France pour 2019 car les Français en ont décidé ainsi 🙁

        • Philipe Dubois-Blond on 4 février 2019 at 16:16
        • Répondre

        Ce sont des rumeurs fausses !
        Bilal est même soutenu par des célébrités israéliennes.
        La vidéo des « pseudo » attentats a été interprétée hors contexte par des détracteurs, elle a été faites lors de la victoire de la coupe du monde pour dire que ça faisait du bien après les attentats. En ce qui concerne Israël il dit que il n’était pas seul à se servir de son compte et puis de toute façon il n’avait que 14ans et il est juste dit, comme bcp de gens, que le gvt israéliens est meurtrier.
        Et puis attention Damien Rieu fait des fakes de ses anciens twitts ou en invente carrément.
        Ces fachos vont tout faire pour le détruire et c’est absolument abjecte.

        • Philipe Dubois-Blond on 4 février 2019 at 16:17
        • Répondre

        Voir le journal le Parisien il s’y est exprimé hier soir.

    • Philipe Dubois-Blond on 4 février 2019 at 11:46
    • Répondre

    Sympa, vraiment, ces Loreen Pauly 😉 !

    ALFIE ARCURI j’aime vraiment bcp Alfie mais la chanson manque de puissance et d’originalité.
    AYDAN CALAFIORE je n’aime pas et ne le vois pas au concours.
    COURTNEY ACT un manque cruel d’audace, dommage cela aurait pu être un atout.
    ELECTRIC FIELDS pour moi il faut que ce soit eux pour Tlv, c’est original et digne de l’électro-tribal australienne. Ce groupe et ce morceau représentent bien leur identité et leur histoire, c’est pointu mais accessible ä tous.
    ELLA HOOPER je n’adhére pas du tout.
    KATE MILLER-HEIDKE non ca me laisse de marbre.
    LEEA NANOS non.
    MARK VINCENT non, je n’arrive pas ä écouter jusqu’ä la fin.
    SHEPPARD trop cheap !
    TANIA DOKO non.

  3. Mon dieu après ma déception Nikos ganos…donc je n’arrive pas a m’en remettre… Si mon Alfie arcuri….ne passe pas les sélections australiennes….je ne.m’en remettra pas….lol..

    En ce qui concerne les chansons…je voudrais tant que Alfie représente Australie a eurovision…. Il le meriterait tant….beau…sublime…chantant superbement bien…
    Votons Alfie….

    Sinon pauly…..a largement raison cette sélection australienne est sublime…

    En ce qui concerne les chansons…j’ai écoute et j’avoue Alfie est celle que je préfere…cette composition musicale est sublime…et quel voix. .j’adhère…. Rien de plus…

    La chanson d’aydan reste aussi très prenante mais je suis moins attire. ..il manque un truc pour moi….c’est un peu du Justin Bieber avec une pointe…plus pro…..lol

    Notre Courtney me déçoit..
    J’adore rupaul…et je retrouve en ce morceau….une pop ennuyeuse… Dommage mais j’adore son personnage…et j’adhère a notre artiste..sublime

    Electric fields…oui joli composition électro….on adhère… Mais manque de force pour moi….pour une victoire… Mais bon….joli groupe….j’ai adore leur blog…et j’ai pu voir sur tout tube….de jolie prestations…

  4. Ella Cooper….non ….j’adhère pas ….rock trop kitsch…. Même ridicule… Et c’est pas très plaisant…pour moi…mais respect pour la belle carrière de notre star…

    Kate Miller…voilà une bonne composition musicale parasite…cette chanson est vraiment un mélange des genres musicaux qui est difficile a décrire ..moi j’adhère a part a ce refrain oh ah uh…qui coupe littéralement… La chanson…mais avec une belle chorégraphie… Cette artiste peut vraiment être une candidate a la victoire… Chanteuse très fantasque…et on aime bien cela a eurovision…

    Leea nanos….non…cette candidate…qui est la plus jeune de cette sélection… N’apporte pour moi qu’une chanson pré fabriqué pour occasion ..non…

    Sheppard sont les favoris de la compétition selon beaucoup… Mais moi j’adhère pas ….je n’aime pas du tout ….cette chanson n’apporte rien…et j’ai écoute toutes leur chansons… Aucune ne m’a transporte…donc next

    Mark Vincent…il est trop beau…et sa chanson apporte beaucoup par sa voix et son professionnalisme…. Rien a redire la dessus…seul problème… Un soprano a eurovision du vu et du revu …donc qu’apportera de plus ce beau gosse a eurovision…

    Tania doko…rien a dire…non merci… Rien de plus…dans cette composition guère originale…

  5. « 2000 And Whatever » est ma préférée 🙂

  6. Ma préférence va pour Zéro Gravity.
    Après je ne sais pas quelle genre de mise en scène pourrait lui aller tellement elle est atypique.

  7. Comme je l’avais dit dans un autre topic Courtney Act participe à Danse avec les Stars donc elle n’aura pas le temps de se préparer.

    Pour cela je vais être derrière Zéro Gravity 🙂

    • anachorète on 4 février 2019 at 19:02
    • Répondre

    KATE MILLER-HEIDKE – Zero Gravity
    une composition avec un petit brin de folie qui fait du bien. on adore on déteste, ça ne laisse personne indifférant, comme Toys de Netta…

    ELECTRIC FIELDS – 2000 And Whatever
    une chanson de qualité un beau mélange de styles. vraiment bien et atypique pour l’Eurovision.

    du coup je ne sais pas que choisir…

    peut-être
    ALFIE ARCURI – To Myself
    même si c’est très convenu, en général je passe rapidement en me disant  » j’ai envie d’autre chose »… cette chanson a pour moi un petit goût de reviens-y. j’aime!

  8. Pour moi, ce sera Alfie Arcuri mais Bravo à l’Australie pour cette sélection très pointue de très bonne qualité.

  9. – Je viens de prendre le temps d’écouter les dix chansons australiennes ( ou réécouter pour certaines ) : je sais qu’on va me tomber dessus à bras raccourcis et que je vais me faire insulter par tous les noms d’oiseaux qui existent ( allez-y : n’hésitez pas ! 😆 ) mais je trouve cette sélection australienne très décevante. Mes oreilles ont beaucoup souffert et j’ai eu un mal fou à trouver un TOP 3 tant pratiquement rien ne me plait sauf une chanson. Voici donc mon verdict avec pratiquement que des choix par défaut :

    1) LEEA NANOS : Ne croyez pas que je copie sur Pauly. Il sait parfaitement bien que je ne donne pas ce choix pour lui faire plaisir : ce n’est pas mon genre. Mais il se trouve que je suis d’accord point par point par tout ce que tu as dit à son sujet. Je rajouterai que ce serait la seule chanson susceptible d’apporter de la nouveauté et de la qualité sans provoquer des moqueries ou des doutes.

    2) ELLA HOOPER : j’en conviens, c’est une chanson ordinaire, mais au moins elle est plaisante à écouter et elle fait danser. Après rien de transcendant mais faute de mieux…

    3) SHEPPARD : Là aussi, chanson plaisante pour les couplets mais le refrain est une indigence rare ! Ca gâche la chanson, mais comme le reste des propositions est encore pire, je me suis résigné à la mettre en N° 3

    – Ici, j’ai un JOKER : je déteste cette chanson mais elle est tellement spéciale, à la frontière du ridicule absolue et du fou rire irrésistible, que je pourrai concevoir sa présence à Tel Aviv mais sans aucune garantie pour le classement final : il s’agit de KATE MILLER-HEIDKE

    * Je ne peux pas terminer sans mettre mon FLOP 3, car là, il y a de la matière pour en faire une liste ! Je vais donc mettre les trois pires pour moi, à commencer par celle qui détient le pompon : ELECTRIC FIELDS. Mais comment une horreur pareille peut figurer dans cette sélection ? Aucun fil conducteur, musique affreuse, voix horribles ! Au bout de deux minutes j’étais K.O debout !. Ensuite, je mets dans cette liste AYDAN : sa voix me fait beaucoup souffrir et les couplets sont mauvais même si je reconnais que le refrain est un peu meilleur. Mais c’est un style de chanson que je n’aime pas du tout. Enfin, ALFIE : lui a une belle voie mais la chanson : mal construite avec une musique lugubre et qui sonne une nouvelle fois très mal à mes oreilles.

    – Un petit mot sur MARK VINCENT : voix extraordinaire mais chanson est tellement plate et sans saveur qu’une voix seule ne peut pas la sauver. Les deux autres chansons me sont indifférentes…

    * Je me doute bien que personne partagera mon analyse mais c’est la mienne : vous pouvez la critiquer tant que vous voulez et c’est normal, mais respectez-la.

    • JF PARIS on 4 février 2019 at 23:16
    • Répondre

    Oh risque de me retrouver totalement ringard, pour moi, le titre le plus efficace et de très loin , c est celui de Courtney act; Kylie Minogue qui s est connaît en matière de pop ne cracherait pas sur un tel morceau.
    Maintenant, j ai de gros doutes sur la voix de Courtney en live.
    Donc, Electric Field ou Sheppard, mais cependant, pour les premiers, le morceau non live ne décolle jamais et pour les seconds , c est assez insipide.
    In fine, je ne trouve pas la selection d un si niveau que cela…

    • rem_coconuts on 6 février 2019 at 10:16
    • Répondre

    Une très belle sélection australienne à la hauteur de l’amour du pays océanien pour le concours et de sa considération pour ce dernier. Dans l’ensemble à de rares exceptions près, des titres très actuels, si ce n’est plus, où l’audace côtoie le plus conventionnel mais très efficace.

    1- Electric Fields: gros potentiel boîte avec ce titre aux multiples influences. Fera bouger le Convention Center à coup sûr. C’est très moderne. C’est très réussi au niveau de la compo. Ça claque. Gros potentiel. À voir en live cependant.

    2- Leea Nanos: je vais être honnête, je n’ai pas spécialement adhéré à la 1ère écoute. Et pourtant, il y a un truc, il y a un charme vintage et envoûtant qui me plaît beaucoup. On n’entend jamais ce type de titre au concours.

    3- Kate Miller-Heidke: pour le coup, c’est hyper-original, pour ne pas dire carrément WTF. Un titre pop-électro-opéra très improbable, surprenant au possible, dépassant Opera Skaala dans le genre. C’est audacieux, osé, déconcertant, particulièrement sur le refrain qui nous perd dans les abîmes. Très barré, mais très casse-gueule: je ne suis pas autant persuadé que Pauly que ça fonctionnera auprès du public européen.

    4- Aydan Calafiore: un titre aux accents soul-rnb bien produit et tendance, au bon potentiel radio. Sans prise de risques, mais très efficace. Un choix sûr.

    5- Alfie Arcuri: une jolie ballade pop agréable à l’ecoute, avec quelques accents de We Got Love dans les couplets en beaucoup plus doux. Un bon titre, qui manque cependant d’un peu de puissance pour le concours.

    6- Ella Hooper: #guiltypleasure c’est vintage à mort, en mode College Attitude et 10 bonnes raisons de te larguer, retour vers les 1990´s et les 2000´s, il y a certes de meilleurs titres, mais le charme du vintage opère et pourrait se distinguer au concours.

    7- Sheppard: joli potentiel radio également, dans la veine de plusieurs titres de ces dernières années, reste tendance dans la catégorie ballade pop, ça fonctionne mais c’est déjà vu et manque d’originalité.

    8- Courtney Act: tube hyper commercial qui manque d’un supplément d’âme dont disposent de nombreux titres de cette sélection. Un côté Cascada très évident. Ça reste plutôt bon sans être ouf. Attention au live.

    9- Tania Doko: un titre qui rappelle Atomic Kitten et Hillary Duff. C’est très très années 2000, pas très actuel, conventionnel, OUTdated, même si ce n’est pas mauvais et que ça a sa petite efficacité en mode « retour aux années lycée ».

    10- Mark Vincent: le faux Josh Groban de la sélection comme on en trouve chaque année (coucou Ari le petit islandais de 2018). C’est bien exécuté, ok, mais c’est hyper convenu, classique à souhait, pour ne pas dire poussiéreux.

    Résultat des courses? Pas forcément UN choix évident (même si Electric Fields remporte mes suffrages), mais plusieurs titres en courses pour TLV avec de belles perspectives. L’Australie aura juste à trancher le choix entre l’originalité/l’audace et la sécurité/le mainstream. Pour ma part, je choisirais plutôt la première option.

Répondre à Daniel Annuler la réponse

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :