Allemagne 2019 : Daniel Schuhmacher et Thilo Berndt recalés…

photo de Daniel Schuhmacher et Thilo Berndt

Le secret est bien gardé : nous ne connaissons pas encore les choix du jury Eurovision et d’experts internationaux pour Unser Lied für Israël : « Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage »… et se rend au camp musical ! Après le renoncement de Sebastian Schub, l’éviction de Nina Kutschera et de Dimi Rompos, deux voix masculines ont quitté la sélection, ce week-end.

Daniel Schuhmacher et Thilo Berndt, participants de l’atelier le mois dernier, ont annoncé qu’ils n’étaient pas retenus pour la phase suivante. En cette période automnale, les perdants se ramassent à la pelle : les finalistes potentiels ne sont plus que quinze sur la vingtaine initiale.

Daniel Schuhmacher a confirmé sur sa page Facebook, qu’il était sur la touche. Il ne représentera pas l’Allemagne à Tel Aviv, le 18 mai prochain. Pendant les quelques jours de travail, il est apparu souriant aux côtés de Dimi. Sa ténacité à vouloir défendre les couleurs de son pays au Concours Eurovision de la Chanson s’est vu. Le chanteur accepte son élimination avec sagesse et humour.

photo de Daniel Schuhmacher

« En fait, je voulais attendre que la liste des finalistes soit rendue public pour le #camp musical #esc. En recevant tant de bons messages motivants et en voyant combien d’entre vous sont si enthousiastes, je réponds à vos questions, dès maintenant. Malheureusement, ça n’a pas suffit. J’ai souvent dit quel grand fan de l’Eurovision j’étais et quel rêve c’était. Cela n’a pas été facile. Néanmoins, l’atelier était amusant. »

(Propos de Daniel Schuhmacher, Facebook, le 03 novembre 2018)

Daniel rajoute qu’il va demander plusieurs visas pour pouvoir postuler dans toute l’Europe et si quelqu’un à une idée pour y parvenir. Il avait déjà tenté sa chance au sein de la sélection allemande en 2015. Cette année, le récidiviste a été recruté à son insu, pour son éclectisme musical. Il a rapidement séduit le jury et a fini parmi les vingt derniers.

Il remercie nos confrères de eurovision.de, ainsi que prinz-esc blog, pour leur belle couverture, leur agréable soutien et cette journée excitante, passée avec eux. Malgré la déception commune, il demande de continuer à l’encourager. Un vidéo-clip et un calendrier sont à venir. Il donne rendez-vous aux fans en décembre, à Brégence, pour un dîner-spectacle au Gatsby.

Sa carrière se poursuit. Il a été découvert lors de la sixième saison de Deutschland sucht den Superstar (Nouvelle Star), qu’il a brillamment remportée en 2009. Il a déjà édité quatre albums depuis ses débuts: The Album (2009) Nothing to Lose (2010) I Lose Myself in the Music – An Evening with Daniel Schuhmacher (2012) et Diversity (2013). Depuis plusieurs mois, il publie sous le nom de DSFZKE, comme pour casser son image d’artiste « télé crochet » et a négocié un virage electro pop, en conservant quelques balades. Cet été, il a fait la tournée des prides allemandes avec son tube électrisant de 2013, Electric Heart.

Thilo Berndt a lui aussi fait savoir sur son compte Facebook, que le jury Eurovision et les experts internationaux ne l’avaient pas qualifié. A Cologne, le jeune homme a voulu s’épanouir en tant qu’artiste. A 20 ans, il souhaitait confirmer son statut de musicien et évoluer comme véritable chanteur, tout en restant soi. Sa simplicité a fait mouche mais sans le résultat escompté…

photo de Thilo Berndt

« On m’a informé il y a quelques jours que, malheureusement je n’étais pas retenu pour le prochain tour de la sélection. Je voulais partager avec vous, mon opinion à ce sujet. Je ne suis pas surpris comme je le pensais. Evidemment, j’aurais souhaité que l’annonce des finalistes m’ouvre de nombreuses portes et que je puisse accroître ma gamme musicale. […] Bien sûr, je suis néanmoins honoré, de faire partie du top 20 sur plus de mille candidats. »

(Déclarations de Thilo Berndt, Facebook, le 28 octobre 2018)

Thilo est heureux que le nouveau système de sélection fonctionne de cette manière. Selon lui, les choix des jurys sont assez représentatifs et reflètent ce qui convient le mieux pour l’Eurovision 2019. Il félicite l’équipe d’avoir si bien organisé le workshop et de lui avoir laissé la liberté nécessaire, pour rester fidèle à son travail d’artiste. Le blondinet se dit complétement satisfait de cette décision, car on l’a laissé être lui-même. Ce qui était sa première condition. Il préfère être éliminé, que de ne pas être ce qu’il est vraiment et de ne plus avancer. Il s’est révélé naturel à l’écran et bon instrumentiste dans ses nombreuses démonstrations.

Le jeune auteur-compositeur-interprète peut maintenant se concentrer sur la Pop Academy et sur ses projets futurs. Chaque événement a sa raison, considère-t-il. Il remercie tout le monde d’avoir milité en sa faveur. Il informera ses fans, où tout ça le mène musicalement et comment ça se passe.

L’annonce des six finalistes est imminente. Le camp d’écriture commence ce lundi, à Berlin. Jusqu’à vendredi, les derniers postulants travailleront aux côtés d’auteurs et de professionnels, afin de trouver la chanson pour Israël. Les chansons proposées ne proviendront pas uniquement de ce nouvel atelier. Le diffuseur allemand permettra à chacun, de présenter son propre morceau, même composé à l’extérieur. Les meilleurs sont attendus auprès de Barbara Schoneberger, hôtesse de la grande finale.

Je vous souhaite un excellent mois de novembre, en compagnie de la promotion allemande. Bis sehr bald ! A très vite !

(3 commentaires)

    • Philipe Dubois-Blond on 5 novembre 2018 at 15:29
    • Répondre

    Dommage pour Thilo, sa voix est forte intéressante !

    • marie on 5 novembre 2018 at 17:58
    • Répondre

    Combien vont-être choisis finalement?

  1. C’est Agatha Christie, cette sélection allemande…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :