A Dal 2018 : Loreen et sondage

Ne perdons aucune minute ! En route à présent pour Budapest et la sélection hongroise ! Voici tout d’abord les Loreen, qui vous indiqueront mon opinion personnelle et subjective sur les huit morceaux en lice. Vous trouverez juste après notre habituel sondage, qui vous indiquera l’opinion générale de nos lecteurs.

LES LOREEN

Loreen n’est décidément pas d’accord avec les jurés hongrois. Ils ont souvent choisi en dépit du bon sens eurovisionesque. Heureusement que les téléspectateurs les ont partiellement corrigés…

 ChansonsCommentairesLoreen
Gergely Dánielfy - Azt mondtadPetite chanson toute simple en hongrois. Mais interprétation magistrale de Gergely. N'est pas sans rappeler Salvador et "Amor pelos dois". Beau et émouvant. Classique, très classique et inspiration du dernier vainqueur évidente.
Gábor Heincz Biga - Good VibezSimplicité, dépouillement, guitare sèche, voix de Gábor, léger crescendo. Ensemble bon et artistiquement crédible. Trop linéaire et simpliciste cependant que pour fissurer écran de télévision. Bien, mais pas soufflant.
Leander Kills - Nem szól harangDébut en douceur, laissant espérer subtilité, beauté et harmonie. Mais non, gros rock bien lourd, hurlé dans micro, avec guitares et musique à la louche. À la moitié, devient insupportable. Agaçant et pénible comme un pavé dans la mare eurovisionesque. Seuls les amateurs aimeront.
Zsolt Süle - Zöld a májusTrois minutes d'ennui subventionnées par la télévision hongroise et poussées à toute force par le jury. Aurait eu toute sa place au "Festival da Canção", entre deux ballades aussi poussiéreuses. Explique sans doute chute libre des chiffres d'audience de cet "A Dal" 2018.
AWS - Viszlát nyárUniquement pour les amateurs du genre : hurlements métal énergiques et sans concession. Pour moi : trois minutes d'un type qui a coincé une partie charnue de son anatomie dans porte ou prise de courant. Rebutant au possible.
Viktor Király - Budapest GirlBelle petite ballade à la guitare, toute mignonne, toute romantique. Agréable à l'oreille, mais ne va pas plus loin. Très bien pour album ou concert acoustique. Plus incertain pour Eurovision.
YesYes - I Let You Run AwayBon morceau rock, excellente production et prestation. Serait un sérieux concurrent si son plus audacieux et novateur. Déjà entendu au Concours, avec succès variable. Passage à l'accordéon pour le moins étrange et forcé. Pas la proposition la plus convaincante.
Tamás Horváth - MeggyfaCurieux morceau, banal en version studio, mais qui se transcende merveilleusement en direct. Fusion réussie entre pop et tradition. Dans la lignée d'Origo, le rap en moins et la bonne humeur en plus. Susceptible de plaire au plus grand nombre.

Une chose est certaine : ce sera un homme ! Mais lequel ? Gergely ou Tamás ? Le nouveau Salvador ou le nouveau Joci ? Difficile de trancher, leurs  propositions relevant de deux univers musicaux fort différents. L’historique de vote d’A Dal indique que Gergely a plus de chances de l’emporter. Si c’est le cas, cela me conviendra parfaitement. Je me prépare néanmoins à lire de nombreux commentaires traçant le parallèle avec Salvador et condamnant l’inspiration.

LE SONDAGE

À votre tour de vous exprimer ! Donnez-nous votre avis !

Quelle est votre chanson préférée de cet "A Dal" 2018 ?

View Results

Loading ... Loading ...

Nous nous retrouverons donc ce samedi pour la finale de cette sélection ! À très bientôt !

 

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Pascal on 20 février 2018 at 08:09
    • Répondre

    Le premier tour (vote des juges) éliminera sans doute Tamas et son « Meggyfa ». Je vois plus le A Dal comme un duel entre Georgelly et AWS éventuellement arbitré par Yes Yes si ils franchissent le premier tour.

    Et à ce petit jeu, AWS me parait le bon candidat pour que le pays se démarque à Lisbonne. Et on a déja pas mal de chansons intimistes, rien de tel que du hard rock pour réveiller l’assistance entre l’Espagne et la Grèce.

    • Charles on 20 février 2018 at 08:28
    • Répondre

    Georgelly et Yesyes restent pour moi les deux titres les plus fédérateurs. AWS est bruyant et ça s’arrête là. Plusieurs titres Hard Rock en lice à l’Eurovision étaient, à mon goût, plus intéressants et…n’ont pas fait des merveilles.

    • OMBK on 20 février 2018 at 11:38
    • Répondre

    Le mode de sélection d’A Dal fait que ce sont les jurés qui choisiront qui sera soumis aux votes du public hongrois.
    Et je doute que Tamas Horvath soit dans le quatuor final, je pense qu’il est probablement Out d’entrée.
    Si le jury permet à Gergely, AWS et YesYes d’être en Super Finale, je pense que le public choisira YesYes.

      • Pascal on 20 février 2018 at 12:11
      • Répondre

      c’est tout l’enjeu du premier tour de la finale. Quel favori du public sera viré ? si on se base sur les séries du A Dal, Yes Yes ne passera pas le cut. Par contre, sur la demi, si.

    • nounours on 20 février 2018 at 13:51
    • Répondre

    le a dal cuvée 2018 restera la plus grosse déception de la saison !une toute petite finale avec peu de prétendant a une bonne place a Lisbonne , ma préference ira à yes yes sans trop y croire ?

    • ZIPO on 20 février 2018 at 20:36
    • Répondre

    – Après l’Allemagne, je viens d’écouter les 8 chansons hongroises : je la trouve décevante et bien peu reluisante ! Seule deux chansons me plaisent énormément et dominent largement les autres et il y a aussi trois horreurs absolues ! Voici mon TOP 3 :

    1) TAMAS HORVATH : Très belle voix, musique très réussie et vraiment originale. L’ensemble est excellent et diffère totalement de l’ensemble de la sélection. Après, il se peut que ce soit un peu trop novateur mais tant pis, j’aime beaucoup !

    2) GABOR BIGA : Excellent morceau avec une voix nette et posée sur une musique à la guitare ciselée pour cette chanson. Plus classique que la précédente mais sans doute plus consensuelle.

    3) VIKTOR KIRALY : en fait, je n’avais pas de 3e car les deux premiers sont pour moi très largement au dessus des autres. Mais comme il en fallait un, j’ai choisi Viktor, car au niveau prestation artistique, je n’ai rien à redire, même si cette chanson est très ennuyeuse…

    – Pour mon  » FLOP 3  » je vais mettre mes  » 3 horreurs absolues  » : YESYES ( le début aurait pu passer mais le refrain : ils hurlent à la mort et mes oreilles ont souffert ! ) ; ZOLT SULE ( très plat, voix peu agréable : j’ai vraiment l’impression d’un avion cloué au sol sans carburant…) ; AWS ( la chanson la plus horrible de cette sélection ! Ce ne sont que des hurlements et des sons inaudibles…)

    – Enfin, les deux autres dont je n’ai pas parlé m’indiffèrent totalement mais si l’une des deux gagne, je ferai contre mauvaise fortune bon cœur !

    * Je n’ai plus le temps pour ce soir : j’écouterai la sélection roumaine demain )

      • BB Blonde on 20 février 2018 at 22:55
      • Répondre

      Je comprends tres bien ce qui peut plaire chez T.Horvath, c’est de la musique simplette, facile d’accès, et peu pointue.
      Malgré toutes ces qualités, je n’aurai pas retenu novateur comme qualificatif. Au contraire, c’est assez tradi. C’est le genre de chansonnette qu’on entendait chez mes grands parents quand on partait en vacances du coté de Pecs. C’est cette nostalgie coupable et acidulée que j’aime avec Tamás.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :