Déc 18

55ème édition du Festivali I Këngës

Noël, joyeux Noël, bons baisers de Tirana ! C’est la semaine prochaine que Jésus reviendra parmi les siens, c’est donc la semaine prochaine qu’aura lieu la traditionnelle sélection albanaise pour l’Eurovision : le Festivali i Këngës (FiKFestival de Chansons), qui en est cette année à sa cinquante-cinquième édition. Ce sera à nouveau un Kolossal hommage au kitsch et aux années 80, ce sera surtout la première sélection télévisée de la Saison. Nous connaîtrons ainsi entre le sapin et la crèche, la première chanson qui concourra à Kiev, en mai prochain.

INFORMATIONS FACTUELLES

Le FiK se déroulera sur trois soirées. Les deux demi-finales se dérouleront les mercredi 21 et jeudi 22 décembre prochains ; la finale, le vendredi 23 décembre. L’an dernier, la finale avait été retransmise en direct dès 20h45, sur le site officiel de l’Eurovision. Nous attendons encore la confirmation pour cette année.

Les trois soirées auront lieu au Palais des Congrès de Tirana et seront présentées par Ledina Çelo et Kasem Hoxha. Vous connaissez la première, chanteuse et présentatrice. Elle a représenté l’Albanie au Concours, en 2005. Souvenirs :

Le second est un acteur de théâtre, de télévision et de cinéma, vivant en Allemagne. Il officie pour la toute première fois dans son pays de naissance. Kasem souhaite en effet se rapprocher de son public albanais.

CHANGEMENTS

Afin de redorer son image et de pallier aux critiques qui lui ont été adressées, le règlement du FiK a été modifié. Voici les principaux changements :

  • le nombre de concurrents a été réduit. Ils sont 24 cette année (ils étaient 30 l’an dernier) ;
  • de ces 24 artistes, seuls 14 iront en finale (ils étaient 22 l’an dernier) ;
  • le vote sera partagé en trois jurys : un jury d’experts, un jury de spectateurs et un jury de journalistes ;
  • les trois jurys seront présents dans la salle. Il n’y aura pas de télévote ;
  • les 14 qualifiés seront choisis selon une clé précise de répartition. 8 seront élus par le jury des experts ; 3, par celui des spectateurs et 3, par celui des journalistes ;
  • le gagnant sera choisi selon une autre clé de répartition. Le jury des experts disposera de 60% des votes ; celui des spectateurs, des 40% restant.

CONCURRENTS

  1. Albulena Jashari – Fjalët ia lë zemrës (Le cœur s’en va)
  2. Classic Boys – Dashuria për jetën (L’amour pour la vie)
  3. Dilan Reka – Mos harro (N’oublie pas)
  4. Edea Demaliaj – Besoj në ëndrra (Je crois dans les rêves)
  5. Edona Vatoci – Mirëmëngjës (Bonjour)
  6. Elson Braha – Edhe një herë (Encore une fois)
  7. Erlind Zeraliu – Dhimbja e gëzimit (Douleur et joie)
  8. Fabiola Agalliu & Agnesa Çavolli – Shkon e vjen (Cela va et vient)
  9. Festina Mejzini – Atje lart (Là-haut)
  10. Flaka Krelani – Osiris
  11. Franc Koruni – Macka (Le chat)
  12. Genc Salihu – Këtu (Ici)
  13. Linda “Lindita” Halimi – Botë (Monde)
  14. Linda Rukaj – Vija e lumit (La ligne de la rivière)
  15. Lorela – Me ty (Avec toi)
  16. Luka & Serxhio Hajdini – Koha plaket (Temps ancien)
  17. LYNX – Sot (Aujourd’hui)
  18. Neki Emra – Dashuri dhe urrejtje (L’amour et la haine)
  19. Orges Toçe – Shi diamantësh (Diamant de pluie)
  20. Rezarta Smaja – Pse prite gjatë (Pourquoi attendre longtemps)
  21. Tiri – Më zgjo (Réveille-moi)
  22. Xhesika Polo – Eva jam unë (Je suis Ève)
  23. XUXI- Metropol (Métropole)
  24. Yll Limani – Shiu (Pluie)

Les plus attentifs d’entre vous auront reconnu quelques noms. Dilan Reka, Flaka Krelani, Orges Toce, Lindita Halimi, Lynx et Rezarta Smaja ont en effet déjà participé les années précédentes. Souvenirs :






SUIVI SUR NOTRE SITE

L’an dernier, la RTSH avait publié les chansons en lice sur le site officiel du FiK. Si c’est le cas cette année, nous vous établirons le classement de nos favoris. Sinon, ce sera la grande surprise.

Nous vous relayerons la répartition des demi-finalistes, lorsqu’elle sera annoncée. Nous vous annoncerons évidemment les noms des qualifiés et du vainqueur.

Enfin, je vous rédigerai un petit compte rendu de la finale, entre Noël et Nouvel An, afin de revivre avec vous cette première étape de la Saison.

CRITIQUE

Grâce au FiK, on s’amuse, on rit, on s’étouffe avec sa bûche et son stollen, on se crée d’impérissables souvenirs de Noël. Mais prenons un peu de recul. Le FiK est un festival musical prestigieux, à l’histoire longue et tourmentée, dont nous respectons les fondamentaux. Force cependant est d’avouer qu’en tant que sélection pour l’Eurovision, il ne vaut pas tripette. En treize ans, il n’a produit que des résultats mous du genou. Une exception : Rona Nishliu. Souvenir :

Le FiK est un festival albano-albanais, un univers en soi, une bulle déconnectée des réalités musicales contemporaines. Certes, il conserve son prestige national. Mais d’un point de vue étranger, il suscite l’incrédulité, l’incompréhension et la moquerie. L’année dernière encore, il a démontré son inutilité, en répétant ses vieux schémas. La gagnante était une artiste de qualité, une chanteuse de dimension internationale, avec du charisme, de la voix et de la présence scénique. La chanson était un morceau grandiloquent, un brin passéiste, mais qui aurait encore pu retenir l’attention sur la scène du Concours. Rappel :

Comme toujours, l’ensemble fut retaillé, réorchestré, traduit, en principe pour affronter la compétition internationale. Hélas, ce fut plutôt un passage à la moulinette. Le résultat fut plus que décevant. Pour ceux qui l’auraient oublié :

Bref, il serait plus que temps pour la télévision albanaise de revoir sa copie. Du moins, si elle veut marquer les esprits au Concours. À mon sens, plusieurs possibilités s’ouvrent à elle :

  • opter pour des chansons plus contemporaines et audacieuses (ce qui serait apparemment le cas, cette année) ;
  • procéder à une traduction et un remixage plus soignés et plus inspirés, ou carrément conserver les paroles en albanais ;
  • changer de chanson et n’utiliser le FiK que pour sélectionner l’interprète (comme en 2015, bien que ce fut là un accident de parcours et que si la nouvelle chanson tenait mieux la route, l’interprète, elle, flancha complètement le moment venu).

J’en ajoute une quatrième, plus sacrilège encore, mais qui a toutes mes préférences : virer le FiK et le remplacer par l’autre grand festival de chansons albanais, le Kënga Magjike (KM – Chanson magique). Il a lieu en novembre et rassemble le meilleur de la scène musicale albanaise contemporaine. Voici ses cinq derniers vainqueurs :




Qu’en pensez-vous ? Ne serait-ce pas une bonne idée ? Et selon vous, quelle est la probabilité que la télévision albanaise lise notre site ?

(3 commentaires)

    • Nico on 18 décembre 2016 at 13:19
    • Répondre

    Il est très vrai Pauly que la sélection albanaise aurait besoin d’un sacré lifting, d’autant plus que la jeunesse albanaise est plutôt branchée et ne s’identifie pas vraiment avec les choix de leur représentant à l’eurovision,

    Une réforme s’avère nécessaire pour que ce pays arrive à se démarquer dans cette compétition, ce ne sont pas les artistes et les musiciens qui manquent, ni le talent d’ailleurs, il suffirait d’ une remise en question afin de se mettre enfin au goût du jour.

    C’est d’ailleurs le cas de beaucoup d’autres sélections de pays à la traîne qui malgré des échecs successifs en DF reproduisent chaque année les mêmes erreurs.

    Et ce n’est en tout cas pas une question de budget mais avant tout d’envie et de créativité ou de réelle motivation de vouloir changer les choses.

    Nous verrons bien le résultat pour nos amis albanais mais de toute manière, il faut s’attendre à ce que la chanson désignée soit relookée voir même changée, alors pourquoi ne pas commencer par le début en proposant immédiatement ce qui fonctionne à l’ESC, ce serait tout de même plus simple et cela ne requiert pas des efforts insurmontables. Juste un peu plus d’imagination.

    • Matt' on 18 décembre 2016 at 17:41
    • Répondre

    Après avoir eu droit à une chanson de qualité avec « I’m Alive » en 2015, j’ai eu l’espoir fou que les albanais se rendent compte que tout va mieux quand on fait pas avec les chansons lourdes et désarticulées du FiK. Espoir vite réduit à néant. Puisse ton article atterrir dans les mains de la délégation albanaise, mais enfin, si celle-ci avait accès à internet, ça se saurait. 😉 Non, sans rire, j’aimerais que le niveau remonte et que le Fik se transcende, mais le coup des chansons plus modernes, ils nous le font chaque année… Je prends donc ce festival avec du recul et voir ainsi l’occasion de nous régaler de grosses notes et de riffs de guitare électrique de toute part. Par contre, « Dashuri » présent seulement 2 fois dans les titres? Je suis presque déçu 😀

    • marie on 19 décembre 2016 at 06:36
    • Répondre

    Est-ce que ces nouveaux changements vont changer la donne pour l’Albanie? Je n’y crois pas vraiment.Le vrai changement se passe au niveau des chansons sans oublier le charisme de l’artiste sur scène. Est ce que l’Albanie aura opéré ce changement aussi.On aura la réponse d’ci très peu puisque la première chanson connue de l’eurovision 2017 sera albanaise.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :