Les découvertes de Nico: Le nouveau single du groupe « S T E V A N S »- When the light is gone !

 

 

 

 

 

Certains fans et fidèles lecteurs de ce site connaissent déjà le groupe Stevans que je présentais, il y a déjà quelques années,  Rappelez-vous aussi qu’ils faisaient partie de ma sélection nationale suisse imaginaire de l’automne dernier avec une chanson que beaucoup ont plébiscités, grâce à un titre fantastique « Diamond Rain » interprétée avec une artiste française  Emji et qui aurait vraiment mérité de récolter un plus gros succès, notamment en France. 
Une de nos fidèles lectrices, Mimi 2 pour ne pas la citer et que je souhaite remercier au passage pour sa bienveillance, a même eu un gros coup de coeur pour ce titre qu’elle écoute encore aujourd’hui en guise de vitamines musicales.  C’est d’ailleurs elle qui a été la première à m’avertir que Stevans venaient de publier leur tout nouveau single que vous découvrirez plus bas dans cet article.
Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore ces artistes, je vous invite à le faire et de vous arrêter quelques minutes pour déguster sans modération leur répertoire riche et varié    Voici leur histoire :
C’est à Genève, ville francophone et internationale qu’est né, il y aura bientôt 15 ans, le groupe Stevans
Tout a débuté en 2003.  Yvan Franel, auteur, compositeur, chanteur, et multi-instrumentiste, décide qu’il ne doit plus garder ses mélodies imparables pour lui seul, mais les faire partager au plus grand nombre. Problème : être multi-instrumentiste dénote d’un talent certain, mais ne procure pas encore le don d’ubiquité. Il rencontre alors Bruno, bassiste rock à la recherche d’un groupe, et le duo enregistre « The Reversal EP ».
Mais il manquait à la formation quelque chose de percutant. Répondant à une annonce passée par Yvan et Bruno, ce quelque chose s’est vite appelé John. Batteur aux baguettes puissantes mais finement ciselées, son arrivée s’est vite révélée une évidence lorsque les trois hommes ont mis leurs influences musicales sur la table. En 2006, le power trio sort son premier album éponyme produit par Bertrand Siffert, producteur et ingénieur du son pour les Young Gods. Trois singles vont enflammer le public. Joués sur les principales radios helvétiques et devant un public conquis, dans de nombreux festivals, Rocky, Drunky PervertEmotional Cash et Monday’s Wedding vont propulser Stevans sur la scène internationale, de la France au Portugal en passant par Londres, Bruxelles et New York où le groupe sera invité au CMJ Festival.
Ils enchaînent les premières parties de prestige. Ils partageront même la scène de l’Auditorium Stravinsky de Montreux en Suisse avec Deep Purple, présentés par Claude Nobs comme des musiciens bourrés de talent. On peut lui faire confiance. Fort de cette expérience, de petites salles enfumées aux grandes scènes, Stevans retourne en studio en 2010, sous la houlette de Will Jackson, producteur britannique qui a déjà œuvré au son de Kaiser Chiefs et The Pigeon Detectives. Vodka Red Girls, premier single extrait de ce deuxième album, résume à lui seul la recette de Stevans : des mélodies efficaces, des rythmes groovy, une basse catchy, une guitare frénétique et des textes finement ciselés. Vodka Red Girls donnera déjà la ligne directrice du son à venir de Stevans.
Après plusieurs années de concerts au-delà des frontières de la Suisse, le génie de Stevans accouche en 2013 d’un Glamorous Nights rapidement couronné de succès. Le single servira de générique à « So Sorry! », série dans laquelle Yvan joue un des rôles principaux. Cette année-là, devenus pères, John et Bruno décident de prendre des voies différentes. Ce changement, fait dans la plus grande amitié, va obliger Yvan a reprendre sa casquette de multi-instrumentiste pour enregistrer ce troisième album mais promet un show étonnant sur scène. Il s’est en effet chargé d’enregistrer tous les instruments : batterie, guitare, piano, basse, synthé et bien sûr, les voix…
Rupture, l’ album, produit par Yvan Franel et Serge Morattel (Rec Studio), mixé par Yvan Bing, Laurent Vonlaten et Stéphane Chapelle (Kitchen Studio) et masterisé par Greg Dubuis (Studio du Flon) sort le 24 janvier 2014 et marque un nouveau virage pour Stevans qui se veut beaucoup moins rock avec des sonorités électroniques. Stevans a enregistré tous les instruments lui-même, un après l’autre, suivant le chemin d’artistes tels que Lenny Kravitz…
Le premier single « In the Backyard » sorti en France en avril, est déjà devenu un incontournable des radios nationales françaises (RTL2, RFM), avec plus de 5.000 passages en quelques mois. L’album « Rupture » est sorti en 2016 en Allemagne (Motor Music). Stevans travaille sur un nouvel album, dont le premier single « Diamond Rain » sort en France en janvier 2017 (Sony/Columbia). Une version française a été enregistrée en featuring avec Emji, lauréate de la Nouvelle Star 2015.
Stevans proposent un univers déroutant qui nous embarque et nous fait chavirer entre des airs à la fois rock-pop et électronique inspirés des fameuses années du disco. Alors embarquement immédiat pour découvrir l’article que j’avais publié l’année dernière et qui figure d’ailleurs sur leur page facebook. 

 

Suisse 2018 : Stevans, un groupe électro-pop-rock qui groove sur la vague du succès, sera-t-il candidat ?

 

 

 

 

Voici leur nouveau single, un véritable petit bijou avec de très belles sonorités « Indie Pop » . Petite anecdote au passage, ce titre est juste sorti un peu trop tard, sans quoi, il est évident que je l’aurai proposé pour représenter la Suisse dans  le Quorovision 2018.

 

 

 

 

Si je devais élire la chanson qui me plaît le plus dans leur répertoire, la voici, Elle n’est pas de toute première fraîcheur, car elle a été écrite en 2015,  notamment pour glorifier leur gigantesque tournée au Vietnam. J’aime vraiment son petit côté vintage et c’est tout à fait avec ce style de musique,  beaucoup plus Pop Rock. avec tout de même une petite revamp pour rendre l’ensemble un peu plus contemporain,  que j’aimerais retrouver ce groupe à l’Eurovision pour défendre copieusement nos couleurs.

 

 

 

 

 

 

Un nouvel album devrait sortir prochainement, en attendant, Stevans se produira cet été lors de concerts en  Suisse mais aussi en France,  ce printemps, ils ont même donné un concert à Bruxelles ainsi qu’à Lima au Pérou.

Un groupe qui tient ses promesses et qui a trouvé sa place sur la scène musicale francophone, reste à conquérir des contrées plus lointaines,  alors pourquoi pas envisager une participation pour l’ESC 2019 ? 

Alors Messieurs, si vous nous lisez.   Il est peut être temps de franchir le pas ! il ne vous reste plus qu’ à trouver la bonne chanson et à contacter la SRF pour participer au camp d’écriture prévu cet été.

A mon avis, ce ne sera pas si difficile de convaincre la délégation suisse, que vous détenez peut être la clef du succès. Je dirai même que ce ne serait qu’une simple formalité,   Avec un petit compromis entre de la Pop Indie électronique  et le style Pop Rock qui vous va si bien,  l’affaire est dans le sac.   Et vous amis lecteurs, quand pensez-vous ? 

Home

Merci …

(20 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Super 🙂
    Stevans à l’Eurovision ce serait tellement woooowwwww !
    J’aime bien aussi la mélodie de « The backyard » ♫
    J’aime aussi la dernière chanson, je l’ai déjà écouté plusieurs fois aujourd’hui et j’aurais aimé qu’elle dure un peu plus longtemps, je sais bien que 3 minutes 30 c’est pas mal mais… une minute de plus ç’aurait été top 🙂
    Merci Nico ! Je t’ai imaginé en train d’écrire ton article sans être certaine que tu le ferais et j’ai guetté, actualisé et le voilà 🙂 Merci 🙂

  2. Tu as raison, il ne fallait pas perdre de temps pour présenter leur nouveau titre. A priori, à la première écoute, on se dit, c’est sympa, c’est agréable et que le clip vidéo est très bien produit. Mais pour moi, cette chanson est devenue addictive, dès la seconde fois. et du coup, ce soir, je l’écoute presque en boucle. Le groupe Stevans reste fidèle à son identité évolutive. Je pense qu’il sont vraiment doués pour réussir à plaire dans plusieurs registres musicaux. Finalement , tout leur va… Et pour Mimi, comme je te comprends et je me dis que si tu as envies que leur musique te porte encore plus longtemps, va donc voir leur site, peut être qu’ils passeront en concert pas bien loin de chez toi ! Fais-moi signe si c’est le cas, je leur dirai qu’ils n’oublient pas leurs cirés et les bottes en caoutchouc ! mdr , Et vl’a qu’il en remet une couche .. ben voyons tu sais bien, qui aime bien châtie bien !

    1. Quelle mauvaise langue ! Haaannnn j’vais l’dire ! 🙂 Bon je file, c’est tellement humide chez moi, j’ai peur de l’électrocution avec l’ordi 🙂

  3. Pas si mauvaise langue que ça, plutôt réaliste. Mais t’inquiètes pas, après moi le déluge, ici en ce moment, c’est pas mieux, les parapluies font bon ménage avec cette météo pourrie et orageuse. Si cela continue notre jet d’eau va être submergé par les eaux ! Heureusement que le soleil est annoncé pour ce weekend, on va donc échapper de justesse à la noyade et pouvoir encore écouter du Stevans et assécher la nappe phréatique. Allez, c’est parti en gros colis express, je viens de t’envoyer un petit paquet rempli de notre beau soleil. Par contre, j’ai oublié l’essentiel, des billets pour le prochain concert de nos idoles. Mais il n’y a pas le feu au lac, comme on dit chez nous, alors si tu restes toujours aussi sage, ce ne sera que partie remise.

    1. Bien reçu ton morceau de soleil ☼ J’ai été surprise par un tel éblouissement ce matin en ouvrant la boîte à lettres , d’autant que chez moi on ne vend pas de lunettes de soleil, on a essayé mais on a abandonné suite à tant de liquidations judiciaires 🙂 Par contre quand la France présente un super PIB c’est grâce à la vente de parapluies en Normandie, on parle même de Pépin Intérieur Brut 😉

    • philipe Dubois-Blond on 9 juin 2018 at 03:50
    • Répondre

    C’est pas mal du tout, merci car je ne connaissais pas.
    Concernant la France, depuis la finale du 12 mai dernier je rêve que le groupe Hollydays aille représenter la France à l’Eurovision. Leur univers est pop, rock et électro et en live ils assurent vraiment. Je leur ai posé la question sur Twitter et ils m’ont répondu qu’ils n’y avaient jamais pensé en disant « why not ! » (ils sont cool et sympa et répondent aux fans).
    https://youtu.be/TSHaM9fgkbY
    https://youtu.be/hyAUKTR9Cbs
    https://youtu.be/-XuezewtC3k
    https://youtu.be/vLJEk9quUqQ
    Je me permets de parler de ce groupe car j’ai l’impression qu’ils sont de la même veine que Stevans ^^.

    1. Merci Philippe, je suis ravi de t’avoir permis de découvrir Stevans et en ce qui concerne ta proposition, tu as bien raison de parler de ce groupe français, J’aime beaucoup leurs voix et leur univers. Ils pourraient être de bons candidats potentiels pour Destination Eurovision 2019.

      Je te souhaite un excellent weekend avec cette chanson de Stevans et d’Emji.

      • MonCoeurFaitBoum on 9 juin 2018 at 12:03
      • Répondre

      J’aime bien Hollidays mais je trouve que leur chanson « l’odeur des joints » est trop sombre pour le Quorovision et je n’ai pas vu qu’ils avaient sorti un titre sur YT en avril sinon j’aurais proposé en plus d’Aqua Roja. Après je ne les vois pas faire l’eurovision mais j’aime bcp ce qu’ils font.

    2. Pas mal du tout Hollydays ! Quelle jolie voix.

      J’aime particulièrement « Love is just a game », y’a quelque chose de décalé, ça me ramène un peu à Elli et Jacno, y’a quelque chose d’un peu barré qui me ramène à Czerkinsky, j’accroche à cette ambiance.

      J’ai été touchée par « L’odeur des joints ». La dernière fois remonte à loin, c’était le « Poisson dans la cage » de Balavoine.

      Je dis « Oui » pour « Destination Eurovision » !

      Merci philipe Dubois-Blond !

      • philipe Dubois-Blond on 10 juin 2018 at 05:11
      • Répondre

      Merci à vous 3 ^^ ! j’adore ce groupe. Ils ont un univers bien à eux en proposant des choses assez différentes à chaque fois. J’aime bcp leur reprise de « l’amour à la plage » de Niagara. J’aime ces artistes qui prônent la diversité et la tolérance.
      Oui Nico la voix d’Elise mélangée à celle de Sébastien donnent quelque chose d’assez sophistiquée, c’est émouvant et beau. Oui MonCoeurFaitBoum « l’odeur des joints » est assez sombre mais leur titre « on a déjà » est assez fun et leur clip est très réussi. Mimi2 moi j’ai été touché par leur titre « Léo », même si j’aime tous leurs titres.
      Merci pour le clip sublime et si esthétique, j’aime.
      Bon dimanche à vous 3 😉

  4. J’aime bien « when the light is gone » par contre je n’accroche pas à « I’ll always fear goodbyes ».
    Je serai curieuse de voir ce qu’il proposerait comme scénographie à l’eurovision car il a quand même un univers particulier et ça pourrait donner quelque chose de jamais vu. Mais je pense que c’est le genre d’artiste qui ne veut pas participer au concours.

  5. Merci Marie pour ton commentaire, contrairement à ce que tu penses, j’ai eu un contact avec le manager du groupe Stevans l’année dernière qui avait découvert mon article à leur sujet sur ce site. Sa réaction était très positive, il disait que ce n’était pas dans leurs projets et que de toute manière, c’étai déjà t trop tard pour les Stevans pour songer à participer à l’édition 2018. Cependant, ils semblaient très ouverts à cette idée et qu’ils y songeraient peut être pour 2019, car cela pourrait être un tremplin pour se faire connaître. Alors pourquoi pas.

    Pour ça, il faudrait que la télévision nationale lance un appel aux candidatures pour Jérusalem, mais elle ne s’est pas encore prononcée et nous ne savons toujours pas ce qu’il va se passer avec le nouvel échec pour Zibbz à Lisbonne.

  6. Merci pour « Diamond rain ». La version tout en anglais sans Emji n’est pas mal non plus.
    On dirait qu’Yvan aime bien s’accompagner de chanteuses françaises… oui en fait j’utilise ce gros prétexte pour envoyer « In the backyard » que j’aime beaucoup aussi 😉 Voilà une version où Coralie Clément est featurée, la soeurette de Benjamin Biolay 😉

    https://youtu.be/jAb1-9JGfYk

    1. Yvan habite Genève et notre ville est entourée par la France, le département de la Haute Savoie et de l’Ain mais aussi le Jura qui n’est qu’à quelques kilomètres de chez nous. Alors, c’est évident, notre culture musicale est avant tout française et comme il n’y a pas beaucoup d’artistes francophones dans nos contrées, il a fait appel à des artistes françaises. mais je pense qu’il est avant tout attiré par les voix que par la nationalité, car Stevans chante principalement en anglais. Il pourrait très bien s’associer avec la jolie Mélanie René qui est aussi genevoise et faire un duo avec elle, cependant, elle tente de faire une carrière sous le nom Melyz désormais mais je crois que la pauvre a toujours du mal à convaincre et cela ne décolle toujours pas pour elle, Voilà peut être la recette, un duo qui chante un titre en françaisavec Mélanie pour l’ESC 2019

  7. – Mon cher Nico,

    – C’est vraiment de la bonne musique ! Moi ça me plait surtout que la chanson va crescendo au début pour prendre ensuite son rythme de croisière et me charmer jusqu’au bout. J’aime particulièrement le timbre de voix du chanteur qui semble toujours à la limite de  » se casser  » et finalement, il garde sa voix puissante jusqu’au bout.

    – C’est un groupe qui a largement sa place pour concourir à l’Eurovision, mais peut-être pas avec cette chanson que j’aime beaucoup mais peut-être pas assez marquante car un peu linéaire au niveau du refrain. Mais il manque très peu de chose pour qu’ils aient une chanson compétitive s’ils souhaitaient y participer.

    1. Merci Zipo pour ton commentaire, je commence à bien connaître tes goûts musicaux et je pensais bien que la nouvelle chanson de Stevans te plairait. C’est vrai que pour l’Eurovision, il faudrait quelque chose de plus marquant, C’est à voir si ce groupe décide ou pas de participer pour 2019. Cependant, pour l’instant tout est encore très flou et nous attendons de savoir s’il y aura bien une sélection nationale ou si la télévision suisse décide de procéder à un choix interne. La dernière hypothèse serait que l’on ne participe pas mais je n’y crois pas vraiment, notre pays a sa place dans ce concours et ne doit pas baisser les bras, surtout en tant que membre fondateur de l’ESC. De plus, à ma connaissance, le fameux camp d’écriture qui était prévu cet été n’a pas été annulé alors je garde bon espoir.

  8. Je ne sais pas trop quoi penser à propos de ce que ça donnerait à l’eurovision. C’est particulier mais c’est pas mal du tout. Ma préférence va à I’ll always fear goodbyes, même si when the light is gone est pas mal. La voix est magnifique par contre!

    1. Yvan Franel, le leader du groupe a effectivement une très belle voix et c’est aussi un excellent musicien qui s’inspire des tendances au fil du temps. Il peut très bien s’adapter et composer un titre plus formaté pour plaire à l’ESC. sans forcément perdre totalement son identité. Je ne sais pas si ce groupe proposera sa candidature mais je sais qu’ils ne sont pas réfractaires à cette idée. Merci pour ton commentaire Taron , j’apprécie ta belle sensibilité musicale.

  9. Bon groupe une bonne musique un kiff accrocheur …et merci de ton article mon cher Nico…when the light j’adore…

  10. Merci Sakis pour ton commentaire, je me souviens que tu aimais déjà bien ce groupe quand je l’ai proposé dans ma sélection suisse imaginaire. Leur nouveau titre est moins rock et plus travaillé au niveau du style, j’aime beaucoup, mais peut être que pour représenter un pays comme la Suisse, qu’il faudrait quelque chose de plus percutant. En tous les cas, je suis bien de savoir qu’il te plaît aussi. Belle soirée

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :