1 In 360 : troisième « wildcard » pour Irol

La télévision saint-marinaise a annoncé hier l’artiste ayant décroché la troisième « wildcard » pour sa sélection nationale. Il s’agit d’Irol.

La troisième « wildcard » était réservée à un artiste saint-marinais. La nouvelle a été communiquée par la plus célèbre d’entre eux, Valentina Monetta. Irol rejoint ainsi Emma Sandström (choisie par les eurofans) et Giovanni Montalbano (choisi par les internautes). Les noms des sept autres finalistes seront annoncés dans les prochains jours.

Irol est né Lorenzo Salvatori, à Saint-Marin, le 24 mai 1993.  Il se lance dans la musique dès ses 14 ans et se spécialise dans le rap. Il se batit une réputation locale, en se produisant sur les scènes saint-marinaises et italiennes d’Ombrie et d’Émilie-Romagne. En 2010, il sort son premier EP, suivi en 2013, de son premier album. En 2015, il remporte le premier concours de talents saint-marinais, I talenti dei Castelli. En 2016, il annonce les points du jury pour la Sérenissime République.

(avec la collaboration de Sakis)

 

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Pascal on 21 décembre 2017 at 10:52
    • Répondre

    Irol avait amusé les fans car lors de la presentation des points du jury san marinais il avait dit quelque chose comme « Bonsoir, c’est Irol votre rappeur san marinais préféré ».

    Logique qu’il participe pour moi, attendons les 7 autres avec LA question : artistes inconnus ou vieux routiers des selections nationales ?

    • KRIS.B on 21 décembre 2017 at 12:02
    • Répondre

    Pas branché Rap mais Irol à l’air sympathique. Musicalement, je trouve ça intéressant. Ça fonctionne plutôt bien en italien. Un morceau à la cool plutôt slow temp. Instrumental pas mal du tout. Si Irol doit partir pour Lisbonne, c’est avec ce genre de titre…

  1. Très content de ce rappeur formidable et qui était un de mes coup de cœur pour San Marin et un rappeur a San Marin je suis ok donc très content de sa selection

    • ZIPO on 21 décembre 2017 at 17:35
    • Répondre

    – Que dire ? Vous savez toutes et tous que le rap est loin d’être ma tasse de thé… Après, je me dis qu’au sein d’une sélection nationale, il a tout à fait sa place, et je dois avouer qu’il n’est pas trop pénible à écouter. En outre, je crois que c’est la première fois que j’entends du rap en italien !

    – Après pour la qualification direction Lisbonne, j’espère qu’il y aura bien mieux que ça.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :